Faut-il obligatoirement faire asseoir les bambins sur des chaises lors d'activités sur table ?

Publié le 27 Septembre 2017

Bonjour,

 

Aujourd'hui, nous allons nous demander si, faire asseoir systématiquement les enfants sur une chaise lors des activités, est vraiment une bonne idée .

Au RAM, notre salle d’activités est pourvue de deux tables et de chaises, autour desquelles les enfants s'installent pour dessiner, faire de la pâte à modeler, des puzzles, jouer au sable, etc.

Nous avons remarqué que les assistantes maternelles, et les adultes en général, tiennent beaucoup au fait que les enfants s'assoient sur des chaises lors de ces activités.

Mais qu'est-ce qui motive cette insistance ?

Est-ce toujours une bonne idée de faire asseoir les enfants ? 

 

Plusieurs raisons sont sans doute à l'origine de cette volonté de faire asseoir les enfants :

  • Il va bientôt rentrer à l'école, et il faudra qu'il sache rester assis
  • "Il est grand" (en âge), il sait s'asseoir
  • Il est plus confortable ainsi
  • "Les activités, ça se fait assis"
  • Il est plus calme s'il s'asseoit
  • Il y a des chaises, donc ça veut dire qu'il faut s'asseoir...
  • Etc.

 

Regardons un peu tout cela de plus près, et tentons quelques réponses à cette question de chaise !

  • La perspective de l'entrée en maternelle fait souvent devancer les apprentissages. Pourtant, l'enfant aura bien assez d'occasions d'apprendre lorsqu'il sera scolarisé. Pour le moment, essayons d'être dans l'instant présent avec lui, et en tenant compte de là où il en est. Certains enfants de moins de 3 ans ne peuvent pas rester assis, et les y contraindre leur ferait perdre le plaisir de prendre part aux activités. De plus, cela ne va pas accélérer le processus d'apprentissage, voire même, cela peut le ralentir si l'enfant se braque.

 

  • L'âge de l'enfant n'est pas forcément un critère prioritaire. Au RAM nous préférons que les enfants prennent le temps de s'asseoir seuls (ce qui veut dire qu'ils savent le faire) .Cependant, à 2 ans, 3 ans ou 4 ans, certains bambins n'aiment pas s'asseoir, même s'ils savent parfaitement le faire...

 

  • L'idée du confort, parlons-en justement ! Parce qu'en effet, c'est bien du confort dont il s'agit ! Comment savoir si l'enfant est plus confortable ? Nous adultes, pouvons nous le savoir à sa place ? Pour mieux s'en rendre compte, plusieurs possibilités : lui poser la question : "est-ce que tu es bien installé comme ça ?", l'observer : cela lui demande t-il des efforts musculaires pour tenir le feutre, attraper la pâte à modeler, faire le puzzle ? Percevons nous des tensions, des crispations ? Doit-il lever les bras ? Ses pieds reposent-ils sur le sol (dans l'idéal, ils doivent reposer sur le sol et non pendre de la chaise...) ? A partir de ces éléments, mais aussi peut-être de sa préférence à lui, on peut proposer une chaise ou la station debout. La taille des chaises et des table a son importance aussi. Au RAM, les tables sont un peu hautes par rapport aux chaises...

 

  • "Les activités, ça se fait assis"...Ou pas !!! En effet, l'enfant assis aura moins de liberté de mouvement, il disposera de moins d'amplitudes dans ses gestes, notamment pour dessiner. Pourtant, pour que l'enfant acquiert de la précision dans ses gestes (pour ensuite aller vers l'écriture), il est important qu'il passe d'abord par de grands mouvements, des gestes amples qui mobilisent une grande partie du corps. Cela nécessite donc de l'espace, et la station debout est préférable. Puis, progressivement ses gestes vont s'affiner, il va aller vers davantage de maîtrise. Enfin, assis à table, il aura moins d'autonomie pour prendre des choses sur la table : changer de couleur de pâte à modeler, récupérer le feutre qui a roulé à côté... D'ailleurs, pour avoir davantage de liberté de mouvement et de confort, certains enfants vont se mettre à genoux sur leur chaise...N'est-ce pas ? 

 

  • "Il est plus calme s'il s’assoit" : C'est vrai dans certains cas, mais ce n'est pas vrai pour tout les enfants et/ou pour toutes les situations. En effet, lorsqu'un enfant est "excité", parce qu'il vient de courir, de beaucoup s'activer, et que nous sentons qu'il a besoin de se poser, lui proposer de s'asseoir autour d'une activité est pertinent. Il pourra faire retomber les tensions. D'autre part, certains enfants ressentent le besoin de s'asseoir, ils se sentent mieux dans un petit espace, et c'est plus facile pour eux d'exercer leur motricité fine, par exemple. Alors que pour d'autres,qui ont besoin d'être mobiles, (et nous le percevons très bien...), rester assis va s'avérer compliqué. Le risque alors, c'est qu'ils abandonnent très vite l'activité.

 

  • "Il y a des chaises, donc ça veut dire qu'on s'asseoit" : Oui, l'aménagement de l'espace va provoquer des réactions, donc la présence de chaises sous-entend que les enfants doivent s'asseoir... Pourtant, non ! Ce n'est pas une obligation, mais une possibilité ! Nous avons déjà essayé d'enlever les chaises pour permettre aux enfants de vivre des activités debout, mais les adultes ont craqué et sont allés chercher les chaises ! 

 

Au regard de ces différents éclairages, nous pouvons réfléchir et adapter nos attitudes lorsque les enfants viennent au RAM. Ainsi, nous pouvons choisir ce qui nous semble le plus approprié pour chacun d'entre eux, en tenant compte de leurs besoins, de leur évolution, de leur personnalité...

 

Belle journée ! 

 

Faut-il obligatoirement faire asseoir les bambins sur des chaises lors d'activités sur table ?

Rédigé par Ram Api Issoire

Publié dans #pedagogie, #atelier ram, #ca peut vous interesser

Commenter cet article