La théorie de l'affordance, où comment les bébés s'approprient leur environnement.

Bonjour,

 

Ci-dessous, un entretien passionnant d'Anne-Sophie Rochegude, à propos de la théorie de l'affordance.

 

Nous avions reçu Anne-Sophie Rochegude à l'occasion de la conférence des Relais du Puy de Dôme, en mars 2019. Elle était venue nous parler des dernières recherches en neurosciences, et comment celles-ci nous permettent de changer notre regard sur les tout-petits.

Elle est directrice scientifique de l'Institut Boris Cyrulnik.

Cet institut travaille, recherche, étudie la petite enfance sous toutes ses coutures, afin d’améliorer la qualité de formation des professionnel.le.s de l'accueil.

 

Dans cette vidéo, Anne-sophie Rochegude nous parle d'une manière très abordable, des tout-petits et de  l'affordance.

Ainsi, elle explique l'importance de l'environnement, que nous, adultes, pensons pour les jeunes enfants. Elle raconte comment ces derniers se saisissent des propositions ("invitations"), que cet environnement  leur procure.

Les bébés vont l'explorer, le détourner sans doute, de la fonction pour laquelle nous le destinions, le transformer, au gré de leurs envies, de leurs possibilités, de leur curiosité, etc.

 

La théorie de l'affordance va nous obliger à repenser l'aménagement de l'espace, mais aussi, nos façons de faire avec les enfants, et notre regard sur leurs comportements.

 

Par exemple, lorsque nous mettons des feutres et des feuilles à disposition des enfants, les plus grands vont se saisir de cette proposition pour dessiner, faire des graphismes, gribouiller, etc. Tandis que des plus jeunes vont être capables de passer de longs moments à vider et remplir le pot à crayons. Ou bien, d'autres prendront beaucoup de plaisir à s’entrainer à débouche et reboucher les feutres.

 

Pourquoi donner plus de valeur à l'une ou l'autre des expériences de l'enfant ? Dans tous les cas, il expérimente, il apprend, il développe de nouvelles compétences, ou il les consolide.

 

C'est cela la théorie de l'affordance. C'est se demander ce que les enfants vont faire du matériel, de l'environnement, de l'aménagement, que nous avons mis en place pour eux.

Cependant, la condition pour que cela fonctionne, c'est que l'enfant puisse explorer librement, et pas tel que c'est prévu, ou conçu !

 

L'album jeunesse "La chaise bleue"de Claude Boujon, résume parfaitement cette théorie (à écouter ci-dessous !) :

La chaise bleue.

 

Voilà un auteur jeunesse qui a tout compris de la petite enfance ! Qui s'est reconnu dans le chameau ? Allez, allez, soyons honnêtes ! :-)

 

Cela nous demande, à nous professionnel.le.s (et/ou parents) une grande ouverture d'esprit, une remise en question de nos habitudes de travail, de nos principes ("une chaise c'est fait pour s'asseoir", et ben non, justement, pas seulement !)

 

Je vous laisse découvrir les explications passionnantes d'Anne-Sophie Rochegude ci-dessous.

Vous pouvez également vous abonner à la chaine YouTube de la libre exploration éducative, créée par Mme Rochegude et Boris Cyrulnik. On y trouve un tas de vidéos intéressantes !

 

Belle journée !

 

 

Rédigé par Ram Api Issoire

Publié dans #pedagogie, #ca peut vous interesser

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :