A suivre sur le blog cette semaine : A propos des apprentissages

Publié le 29 Juillet 2013

Bonjour,

 

Avant la fermeture estivale du RAM, voici une série d'extraits, issus de "Mon bébé comprend tout", un ouvrage écrit par Aletha Solter. (lien en fin d'article)

 

Vous pourrez suivre toute la semaine, la façon dont A. Solter aborde la question des apprentissages dans le chapitre sur le jeu.

 

Elle raconte très bien comment les bébés et les jeunes enfants acquièrent des compétences en jouant, en manipulant, en agissant sur leur environnement, de façon libre et spontanée.

Dans cette première série d'extraits, elle pose quelques fondamentaux, qu'il est bon de garder en tête lorsqu'on s'occupe de très jeunes enfants !  Finalement, le rôle de l'adulte n'est pas toujours là où on l'attend. Oui, on en avait déjà un peu l'intuition, mais l'auteure nous le confirme, et ça fait du bien ! 

 

Première série d'extraits :

(le signe : (...) signifie qu'un bout du texte original n'a pas été repris)

 

"Il n'est pas nécessaire d'enseigner aux enfants, car ils apprennent spontanément. (...) Certains psychologues, comme Piaget (...) suggèrent que l'être humain possède dès sa naissance la faculté naturelle et spontanée de tisser des relations avec son environnement, de toutes les manières possibles, ce qui lui permet  de développer de nouvelles capacités et d'avancer sur le chemin de la connaissance. En d'autres termes, on n'a pas besoin d'apprendre aux enfants, ni de les récompenser. Il faut simplement les laisser accéder à différents objets et leur permettre de jouer. C'est en jouant qu'ils posent les fondations de l'intelligence pratique qui serviront de base à tout apprentissage ultérieur..

Les enfants montrent une forte détermination à apprendre et semble retirer une immense satisfaction de voir grandir leurs compétences et leur efficacité dans le monde physique.

 

(...) Une autre idée erronée est que  les enfants n'apprennent jamais rien sans l'enseignement des adultes. Un enseignement non désiré gêne généralement le processus naturel d'apprentissages en enlevant à l'enfant les occasions qu'il a de réfléchir, de découvrir et d'expérimenter à sa manière, ou ne lui présentant des concepts qu'il n'est pas encore prêt à assimiler. (...) Le meilleur moyen d'aider à apprendre est d'offrir un choix d'activités stimulantes pour ensuite observer ce qui se passe. L'apprentissage significatif a lieu quand l'enfant est vivement absorbé par une activité qu'il a lui-même choisie : il crée des apprentissages, de lui-même, à partir de ses expériences."

 

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! La suite demain !

 

Bonne journée ! 

 

 

 

 

 

 

De quoi mon nouveau-né a-t-il besoin ? Que dois-je faire quand mon enfant pleure? Quand et comment le sevrer ? A quel âge va-t-il jouer seul ?   A la base de ce livre, quatre postulats :  - Le nouveau-né sait de quoi il a besoin.  - Si les besoins sont satisfaits et qu'on ne lui fait pas de mal, il sera gai, intelligent et aimant.  - Le bébé est très vulnérable ; ses peines et ses besoins insatisfaits peuvent avoir des effets durables.   - Il a la possibilité de guérir spontanément de ses peines s'il peut exprimer ses sentiments de détresse.  Sept chapitres traitant chacun d'un besoin précis, à partir de questions que se posent tous les parents : le sommeil, la nourriture, le jeu, le besoin de pleurer...  Pratique : 280 pages.   Format : 11 x 18 cm.  L'auteure :  Le docteur Aletha Solter, élève de Jean Piaget, docteur en psychologie et diplômée en biologie humaine, enseigne la psychologie et la méthodologie expérimentale. Elle anime des cours et des ateliers pour parents et nourrissons.

De quoi mon nouveau-né a-t-il besoin ? Que dois-je faire quand mon enfant pleure? Quand et comment le sevrer ? A quel âge va-t-il jouer seul ? A la base de ce livre, quatre postulats : - Le nouveau-né sait de quoi il a besoin. - Si les besoins sont satisfaits et qu'on ne lui fait pas de mal, il sera gai, intelligent et aimant. - Le bébé est très vulnérable ; ses peines et ses besoins insatisfaits peuvent avoir des effets durables. - Il a la possibilité de guérir spontanément de ses peines s'il peut exprimer ses sentiments de détresse. Sept chapitres traitant chacun d'un besoin précis, à partir de questions que se posent tous les parents : le sommeil, la nourriture, le jeu, le besoin de pleurer... Pratique : 280 pages. Format : 11 x 18 cm. L'auteure : Le docteur Aletha Solter, élève de Jean Piaget, docteur en psychologie et diplômée en biologie humaine, enseigne la psychologie et la méthodologie expérimentale. Elle anime des cours et des ateliers pour parents et nourrissons.

Rédigé par ram issoire communauté

Publié dans #pedagogie, #ca peut vous interesser

Commenter cet article