Du bon usage de la tétine.

Bonjour,

 

Aujourd’hui, de nombreux enfants ont une tétine, alors que leurs parents ne pensaient pas forcément y avoir recours un jour.

Soit !

Nous voilà en présence d’un bébé qui a une tétine, et peu importe que ce soit un choix délibéré ou désespéré de la part de ses parents ! Il a une tétine, et il va bien falloir faire avec, ou faire sans à certains moments, et ce, quelque soit notre avis à propos de cet objet.

 

Alors, il est utile de réfléchir à la façon dont nous employons la tétine avec ce bébé, à quels moments et pourquoi.

 

Dans une pratique professionnelle, cela veut dire tenter de passer d’actions réflexes à des actions réfléchies et conscientes.

En effet, souvent, nous retirons la tétine de la bouche du bébé sans vraiment y penser, sans le prévenir, tout simplement parce qu’il joue et que nous pensons qu’à ce moment-là, il n’en a pas besoin (et c'est sans doute vrai, mais...). Alors… Poc ! On la lui enlève !

 

Quelques minutes plus tard, alors que le bébé est dans une sorte d’entre-deux, rêvasse, semble « ne rien faire »….Poc ! On la lui remet dans la bouche ! Pourquoi ? Nous ne le savons pas, car nous avons agi par réflexe, et pas de manière réfléchie… Peut-être étions nous en train de discuter, la tétine dans la main, et, jetant un coup d’œil sur lui et le voyant inoccupé, nous la lui redonnons sans vraiment y prendre garde…

 

Alors, je ne parle même pas du moment où le bébé se met à pleurer, ou même simplement à manifester une quelconque insatisfaction… C’est quasiment automatique, nous lui redonnons presque instantanément sa sucette, quitte à insister pour qu’il finisse par la prendre, alors qu'il est en train de nous dire quelque chose...

 

Et pourtant, à d'autres moments, nous exigeons de lui qu'il s'en passe, considérant qu'il est devenu trop dépendant d'elle...

Mais alors, où est la cohérence pédagogique ?

Réfléchissons à ce que cela peut avoir comme effet sur lui :

 

  • Sa tétine arrive dans sa bouche et s’en va de manière complètement aléatoire.
  • Il n’est jamais prévenu du moment où on la lui retire ou remet.
  • On ne tient pas compte de son besoin, ou au contraire de son "non-besoin".
  • On ne lui donne pas l’occasion de manifester son accord ou son désaccord sur le fait de la prendre ou de s’en passer.
  • Lui mettre systématiquement sa tétine dès qu’il pleure ne lui permet pas d’exprimer des émotions qui ont pourtant d'abord besoin d’être exprimées, et cela supprime des occasions d'être en relation avec lui.

 

Nous voyons bien, en lisant ces lignes, que, lorsque nous agissons de manière trop automatique, nous ne sommes pas ou plus connecté-e-s au bébé, à ses besoins, à ce qu'il exprime.

 

Toujours dans une optique de bienveillance à l'égard des enfants, il est bon de se questionner sur ses pratiques, de les remettre en questions, de prendre conscience de certains de ses actes, afin de les ajuster, et de viser une meilleure prise en charge des enfants.

 

Alors, soyons vigilant-e-s à la façon dont nous utilisons la tétine avec les bébés, pensons à les prévenir, mettons en mots ce que nous pensons avoir compris de leurs besoins ("je vois que tu es très occupé, tu n'as peut-être pas besoin de ta tétine pour le moment...etc", ou au contraire "je ne comprends pas ce qui te fait pleurer, je te propose ta tétine, ça va peut-être te faire du bien...")

 

Et non, nous n'avons pas l'air ridicule lorsque nous parlons ainsi à un bébé... Au contraire, c'est une attitude très respectueuse, et preuve de l'attention particulière que nous lui portons.

 

Un livre rigolo sur la tétine, concernant les plus grand :  

Bonne journée !

Du bon usage de la tétine.