Parlons aux enfants, plutôt que des enfants...

Publié le 3 Mars 2015

Bonjour,

 

    Il est très tentant, lorsqu'on se retrouve entre adultes professionnel(le)s de la petite enfance, de discuter entre soi des enfants qu'on accueille, alors qu'ils se trouvent à portée d'oreilles.

 

Ces espaces de paroles, d'échanges, doivent exister, car ils permettent de partager des problématiques, ou tout simplement de parler avec enthousiasme des enfants, de leurs progrès, de leurs petites habitudes...etc.

 

Cependant, ils doivent se faire hors de la présence des enfants, sauf si, systématiquement, on associe les enfants à la discussion que l'on a à leur égard.

 

Si nous devons parler des enfants en leur présence, alors parlons AUX enfants !

 

Imaginons un adulte dans une pièce, alors que d'autres adultes font des commentaires à son sujet (positifs ou négatifs, peu importe. Bien qu'évidemment, les commentaires négatifs vont avoir un impact plus fort sur la personne...), sans que jamais ces derniers ne s'adressent à lui...

 

Lorsqu'en formation d'adultes on vit des situations comme celle-ci, on se rend vite compte à quel point cela peut être mal vécu par la personne qui le subit.

Si aujourd'hui tout le monde s'accorde à reconnaître que l'enfant, le bébé est une personne, il est temps, pour les professionnel(le)s d'adopter des attitudes cohérentes avec cette affirmation !

 

Or, lorsque nous faisons des commentaires sur les enfants, alors qu'ils sont là, pas loin, nous oublions qu'ils entendent, nous oublions qu'ils comprennent, nous oublions leur sensibilité, nous oublions leur statut de personne.

 

Bien sûr, la plupart du temps, cela nous échappe, on se laisse happer par une simple petite remarque, qui semble anodine à propos d'un enfant, puis la discussion s'enchaine... Parfois sur un autre enfant, qui est là, lui aussi ! ...

 

Et hop, on bascule dans des attitudes qui ne sont plus très professionnelles, ni très bienveillantes, à notre insu.

 

Des astuces et des petites phrases très simples, permettent de facilement associer l'enfant, lorsqu'une discussion commence à son sujet :

  • Regarder l'enfant pendant que l'adulte parle de lui
  • Lui dire par exemple : "oui, Nina, on est en train de parler de toi. Alors, apparemment, tu aimes bien te cacher en ce moment ? C'est vrai, c'est amusant comme jeu !"...etc
  • Ou bien : "Justin, Untel (ou Unetelle) est en train de dire que tu ne veux pas faire la sieste depuis quelques jours... Alors, on dirait que c'est difficile pour toi, d'aller dormir..."

 

Cela lui montre que les adultes considèrent que ce qui est en train de se dire sur lui le concerne en premier lieu. En l'associant de la sorte, nous lui montrons aussi l'intérêt authentique et sincère que nous lui portons.

 

Une petite piqure de rappel permet à tout le monde de retrouver une vigilance sur les paroles qui s'échangent en présence des enfants, sur tous ces mots qui les entourent, et qui parfois nous échappent...

 

A toutes et tous, une belle soirée...

 

Parlons aux enfants, plutôt que des enfants...

Rédigé par ram issoire communauté

Publié dans #pedagogie, #ca peut vous interesser

Commenter cet article