Publié le 31 Juillet 2013

Rappel : demain le RAM se déplace à Vort pour la dernière fois (de l'année !) ! Rdv à 10h sur place. ATTENTION, il va faire chaud : chapeaux, casquettes, bouteilles d'eau et crème solaire sont de rigueur ! Nous n'aurons pas accès à l'intérieur demain, mais vous pouvez néanmoins pique-niquer dehors (si vous avez une bonne glacière !) si vous le souhaitez !

Rappel : demain le RAM se déplace à Vort pour la dernière fois (de l'année !) ! Rdv à 10h sur place. ATTENTION, il va faire chaud : chapeaux, casquettes, bouteilles d'eau et crème solaire sont de rigueur ! Nous n'aurons pas accès à l'intérieur demain, mais vous pouvez néanmoins pique-niquer dehors (si vous avez une bonne glacière !) si vous le souhaitez !

Rédigé par ram issoire communauté

Publié le 31 Juillet 2013

Bonjour,

 

De retour pour la 3ème partie sur les apprentissages de l'enfant, d'après Aletha Solter.

Une nouvelle série d'extraits de "Mon bébé comprend tout", qui parlent du choix de la stimulation, (au sens activité, jouet ou objet à proposer à l'enfant et qui corresponde bien à son stade de développement...)

 

"Pour choisir une stimulation appropriée, on peut appliquer cet important principe : Pour apprendre quelque chose de nouveau, l'être humain doit pouvoir le relier à quelque chose qu'il connait bien. Ce processus : engranger des informations nouvelles en les reliant à quelque chose que l'on connait déjà, a été décrit en détail par Piaget (1947). C'est ce qu'il appelle "assimilation", mais on peut parler plus simplement de "compréhension".

On donne par exemple à un enfant qui sait déjà agiter un hochet, une petite boite contenant des haricots secs. Quand il l'agitera et entendra des petits roulements, il réalisera que ce nouveau jouet est similaire à son hochet familier : il fait aussi du bruit quand il l'agite. Cela lui plaira parce qu'il pourra "comprendre" et établir un lien avec le nouvel objet : "Voilà quelque chose que je peux comprendre. Cela signifie quelque chose pour moi. Je sais ce que je peux faire avec." Il apprendra que son hochet familier n'est pas le seul objet au monde à faire du bruit, et que différents objets peuvent produire des bruits différents. 

Sa connaissance du monde s'enrichira donc  de quelques petits éléments supplémentaires. (...)

 

Donc, pour appliquer ce principe, il faut observer soigneusement ce que sait faire l'enfant et lui proposer ensuite des jouets ou des objets à peine différents de ceux qu'il connait, mais basés sur le même principe. (...)

Les soins (au sens des activités habituelles ) quotidiens dans la plupart des maisons procurent toute la stimulation dont l'enfant a besoin au cours de ses deux premières années pour commencer à développer la plupart des aspects de son intelligence pratique , à condition de lui laisser l'accès à des objets variés. 

Les nouvelles facultés apparaissent  tout à fait spontanément, soit par maturation du système nerveux, soit au hasard des essais et des erreurs, soit encore par imitation.

Donc, il ne sert à rien de vouloir leur apprendre de nouvelles choses."

 

 

C'est tout pour aujourd'hui ! Suite et fin demain, pour évoquer, au gré des extraits du chapitre sur le jeu de notre auteure, la sous-stimulation et la sur-stimulation !

 

Bonne journée !

 

 

 

Et voici le 3ème épisode "A propos des apprentissages" !

Publié le 30 Juillet 2013

Bonjour,

 

Une famille d'Issoire recherche une assistante maternelle pour ses deux enfants :

  • Un petit garçon d'un an pour un accueil de 9h à 19h, tout les jours sauf le lundi
  • Sa soeur de 3 ans, pour un accueil en périscolaire (scolarisée au Faubourg).

 

Le secteur géographique sera de préférence Le Faubourg ou environs (cause école)

Accueil des enfants le plus tôt possible, car la maman a repris le travail.

 

Vous pouvez contacter directement la maman, car le Ram ferme vendredi.

Téléphone : 07 60 07 25 89 (Mme Henri)

 

Bonne journée !

Rédigé par ram issoire communauté

Publié dans #annonce

Publié le 30 Juillet 2013

Bonjour,

 

Voici la 2ème série d'extraits du livre d'Aletha Solter, "Mon bébé comprend tout", tirés du chapitre sur le jeu.

L'auteure développe ses arguments concernant le bénéfice du jeu libre pour l'enfant, et ce que l'enfant engrange en terme de connaissance lorsqu'il se livre à des activités spontanées...

 

Bonne lecture, à demain !

 

"L'analyse détaillée effectuée par Piaget sur le développement de l'intelligence sensori-motrice au cours des 2 premières années a montré comment les actions spontanées de l'enfant avec des objets et avec son propre corps construisent les bases même de tout apprentissage ultérieur. Un individu, par exemple ne pourra jamais assimiler des concepts mathématiques abstraits s'il n'a pas eu dans sa petite enfance de n ombreuses occasions de ramper, de saisir et de lâcher des objets, de les ranger dans des boites, de les grouper et de les regrouper, d'empiler et de construire. Les enfants savent très bien ce qu'ils doivent faire pour préparer leur cerveau à un apprentissage plus élevé et ils le font spontanément et joyeusement. (...)

 

(L'enfant) montrera par ses actions ce qu'il est prêt à apprendre. S'il ne peut rien apprendre d'un jouet particulier, il l'ignorera. Si, par contre, il est prêt pour un certain jouet et capable d'en retirer un enseignement correspondant à son stade de développement, il sera alors difficile de l'empêcher de jouer avec. On peut dire la même chose des jeux et activités. Le besoin de stimulation est très semblable à la faim, et, comme pour la nourriture, les enfants semblent savoir quels jouets ou quelles activités leur conviennent le mieux à tout moment. Donc, pour savoir quelle est la stimulation dont l'enfant a besoin,le seul guide sûr sera l'enfant lui-même."

 

Demain, nous verrons comment choisir ce qu'A. Solter appelle "une stimulation", c'est-à-dire une activité, un jouet, un objet, quelque chose qui va permettre à l'enfant de progresser en respectant son rythme de développement et en partant de là où il en est...

 

Et pour finir, une citation de Jean Piaget, lui-même :

"Ce qui me parait essentiel dans les stades, et cela, il y a des années que je le répète, ce ne sont pas les âges chronologiques, ce sont les successions nécessaires. Il faut être passé par telle étape pour arriver à telle autre."

 

Bel après-midi ! 

 

 

 

 

A propos des apprentissages, 2ème épisode !

Publié le 29 Juillet 2013

Bonjour,

 

Avant la fermeture estivale du RAM, voici une série d'extraits, issus de "Mon bébé comprend tout", un ouvrage écrit par Aletha Solter. (lien en fin d'article)

 

Vous pourrez suivre toute la semaine, la façon dont A. Solter aborde la question des apprentissages dans le chapitre sur le jeu.

 

Elle raconte très bien comment les bébés et les jeunes enfants acquièrent des compétences en jouant, en manipulant, en agissant sur leur environnement, de façon libre et spontanée.

Dans cette première série d'extraits, elle pose quelques fondamentaux, qu'il est bon de garder en tête lorsqu'on s'occupe de très jeunes enfants !  Finalement, le rôle de l'adulte n'est pas toujours là où on l'attend. Oui, on en avait déjà un peu l'intuition, mais l'auteure nous le confirme, et ça fait du bien ! 

 

Première série d'extraits :

(le signe : (...) signifie qu'un bout du texte original n'a pas été repris)

 

"Il n'est pas nécessaire d'enseigner aux enfants, car ils apprennent spontanément. (...) Certains psychologues, comme Piaget (...) suggèrent que l'être humain possède dès sa naissance la faculté naturelle et spontanée de tisser des relations avec son environnement, de toutes les manières possibles, ce qui lui permet  de développer de nouvelles capacités et d'avancer sur le chemin de la connaissance. En d'autres termes, on n'a pas besoin d'apprendre aux enfants, ni de les récompenser. Il faut simplement les laisser accéder à différents objets et leur permettre de jouer. C'est en jouant qu'ils posent les fondations de l'intelligence pratique qui serviront de base à tout apprentissage ultérieur..

Les enfants montrent une forte détermination à apprendre et semble retirer une immense satisfaction de voir grandir leurs compétences et leur efficacité dans le monde physique.

 

(...) Une autre idée erronée est que  les enfants n'apprennent jamais rien sans l'enseignement des adultes. Un enseignement non désiré gêne généralement le processus naturel d'apprentissages en enlevant à l'enfant les occasions qu'il a de réfléchir, de découvrir et d'expérimenter à sa manière, ou ne lui présentant des concepts qu'il n'est pas encore prêt à assimiler. (...) Le meilleur moyen d'aider à apprendre est d'offrir un choix d'activités stimulantes pour ensuite observer ce qui se passe. L'apprentissage significatif a lieu quand l'enfant est vivement absorbé par une activité qu'il a lui-même choisie : il crée des apprentissages, de lui-même, à partir de ses expériences."

 

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! La suite demain !

 

Bonne journée ! 

 

 

 

 

 

 

De quoi mon nouveau-né a-t-il besoin ? Que dois-je faire quand mon enfant pleure? Quand et comment le sevrer ? A quel âge va-t-il jouer seul ?   A la base de ce livre, quatre postulats :  - Le nouveau-né sait de quoi il a besoin.  - Si les besoins sont satisfaits et qu'on ne lui fait pas de mal, il sera gai, intelligent et aimant.  - Le bébé est très vulnérable ; ses peines et ses besoins insatisfaits peuvent avoir des effets durables.   - Il a la possibilité de guérir spontanément de ses peines s'il peut exprimer ses sentiments de détresse.  Sept chapitres traitant chacun d'un besoin précis, à partir de questions que se posent tous les parents : le sommeil, la nourriture, le jeu, le besoin de pleurer...  Pratique : 280 pages.   Format : 11 x 18 cm.  L'auteure :  Le docteur Aletha Solter, élève de Jean Piaget, docteur en psychologie et diplômée en biologie humaine, enseigne la psychologie et la méthodologie expérimentale. Elle anime des cours et des ateliers pour parents et nourrissons.

De quoi mon nouveau-né a-t-il besoin ? Que dois-je faire quand mon enfant pleure? Quand et comment le sevrer ? A quel âge va-t-il jouer seul ? A la base de ce livre, quatre postulats : - Le nouveau-né sait de quoi il a besoin. - Si les besoins sont satisfaits et qu'on ne lui fait pas de mal, il sera gai, intelligent et aimant. - Le bébé est très vulnérable ; ses peines et ses besoins insatisfaits peuvent avoir des effets durables. - Il a la possibilité de guérir spontanément de ses peines s'il peut exprimer ses sentiments de détresse. Sept chapitres traitant chacun d'un besoin précis, à partir de questions que se posent tous les parents : le sommeil, la nourriture, le jeu, le besoin de pleurer... Pratique : 280 pages. Format : 11 x 18 cm. L'auteure : Le docteur Aletha Solter, élève de Jean Piaget, docteur en psychologie et diplômée en biologie humaine, enseigne la psychologie et la méthodologie expérimentale. Elle anime des cours et des ateliers pour parents et nourrissons.

Publié le 25 Juillet 2013

Bonjour,

 

Quelques photos des derniers ateliers : dans le jardin, au Domaine de Vort, etc.

Bon visionnage et bel après-midi !

 

Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !
Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !

Quel trafic dans le tunnel, il y a des embouteillages ! Le toboggan, c'est trop drôle de l'essayer de toutes les manières ! Le remonter avec un ballon dans une main, ou bien le descendre en marche arrière... On peut aussi faire rouler les voitures sur le rebord de la structure, lancer les ballons et les balles par-dessus pour le plaisir d'aller les récupérer ensuite. Et tant d'autres choses encore !

..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............
..............Les dernières photos des bambins.............

Publié le 24 Juillet 2013

Bonjour !

 

Connaissez-vous les jeux coopératifs ? Ce sont des jeux où la solidarité et l'entraide entre les joueurs vont mener à une victoire ou une défaite collective.

 

Finis les "j'ai gagné !!!!!! T'as perdu, nananère!!!!!", et autres crises durant lesquelles parfois les plateaux de jeux volent à travers la pièce, les cartes jonchent le sol toutes éparpillées, les portes claquent et les disputes n'en finissent plus....

 

Sans forcément mettre au placard tous nos jeux de société, les jeux coopératifs proposent tout de même une alternative très intéressante et enrichissante pour tous, enfants comme adultes. On ne joue plus pour SA propre victoire, en espérant la défaite de l'autre. On joue ensemble, contre un défi extérieur, avec une ou plusieurs possibilités d'entraide entre joueurs.

 

Cela permet aux enfants de jouer dans un autre état d'esprit, sans doute plus positif, et crée de la complicité et de la cohésion entre eux. Ça marche aussi sur les adultes !

 

Ci-dessous un article très intéressant d'un site belge dédié aux jeux coopératifs, pour mieux en comprendre les avantages et les bénéfices sur tout le monde...

L'article est long, mais il vaut le coup d'être lu... Vous y découvrirez notamment une variante coopérative de la chaise musicale : à essayer en famille ou entre amis pour des fous-rires assurés ! 

 

Ils ont aussi une boutique avec une multitude de jeux, à partir de 3 ans (suivre le lien, catalogue de jeux téléchargeable).

 

Bonnes découvertes ! 

Publié le 24 Juillet 2013

Bonjour !

Un rappel pour demain (jeudi 25 juillet 2013) : nous serons au Domaine de Vort pour la matinée, avec possibilité de pique-niquer pour celles qui le désirent.

A cet effet, les locaux du Domaine seront ouverts, avec accès à la cuisine pour faire réchauffer les plats si besoin, cafetière, sanitaires.

Si vous avez envie de changer d'air, venez avec les enfants que vous accueillez, pour profiter de l'espace, de l'aire de jeux, pour faire un tour au Jardin des Senteurs et y découvrir une flore variée, colorée et parfumée !

L'atelier à Issoire sera donc fermé !

A demain pour celles qui nous rejoindront, à bientôt pour les autres !

..........Demain, matinée à Vort......

Publié le 23 Juillet 2013

Rédigé par ram issoire communauté

Publié le 18 Juillet 2013

Prévention des accidents domestiques!

Bonjour,

Dans le cadre de leurs études, 2 infirmières étudiantes puéricultrices (infirmières spécialisées auprès des enfants) ont choisi de mener une action d'informations auprès des assistantes maternelles sur la prévention des accidents domestiques chez les enfants âgés de 0 à 6 ans.

Afin de les aider dans leur travail et pour qu'elles puissent évaluer au mieux vos besoins d'informations, nous vous proposons de remplir le questionnaire joint ci-dessous et de le retourner au RAM avant le 26 juillet 2013.

A la suite de cette enquête, ces étudiantes puéricultrices vous proposent de venir participer à une soirée d'informations sur ce même thème le jeudi 12 septembre 2013 de 19h30 à 21h à la salle de réunion de la PMI ( voir le flyer ci dessous).

Nous vous remercions par avance de votre participation et vous invitons à téléphoner au RAM si vous désirez plus d'informations.

A bientôt!

Page 1 du questionnaire à remplir

Page 2 du questionnaire à remplir

Renseignements sur la soirée" les accidents domestiques"