Articles avec #pedagogie tag

Publié le 25 Juillet 2017

Bonjour,

 

Trouvé sur le net, un article sur la nécessité pour les enfants, de s'ennuyer (un peu, mais pas trop quand même...).

 

L'ennui, face à la surcharge d'activité à laquelle sont parfois confrontés les enfants, est une façon pour ces derniers, de trouver en eux les ressources nécessaires pour sortir de cet "état".

Cela leur permet de mobiliser leurs capacités créatives, de laisser leur imaginaire vagabonder en rêvassant, d'être libérés des contraintes de la réalité.

 

Très bien expliqué ci-dessous !

 

Bonne lecture !

Publié le 25 Juillet 2017

Bonjour,

 

Trouvé sur le net,  un article intéressant à lire attentivement pour bien comprendre...


"Les mots posés aident l’enfant à mieux digérer, mieux comprendre, mieux vivre la situation et donc à s’adapter et à changer pour aller mieux.../... MAIS : Chaque fois que nous parlons du problème, nous focalisons l’attention de notre cerveau sur ce sujet..."
Comme souvent, c'est une question de dosage. A nous de l'adapter en fonction des situations particulières, ponctuelles, que nous pouvons rencontrer avec les enfants.

 

En effet, dans le développement de l'enfant, certaines étapes peuvent se franchir avec plus ou moins de difficulté. L'enfant répète des comportements/attitudes qui épuisent, énervent l'adulte qui s'occupe de lui (parents et/ou professionel.le.s).

 

Ainsi, parfois, pratiquer le lâcher-prise est la meilleure option pour tout le monde...

 

Valable aussi avec des enfants plus grands, et dans nos relations d'adultes.

 

Bonne lecture !

 

Publié le 4 Juillet 2017

Vu dans le magazine "Les professionnels de l'enfance", un petit article sur les chatouilles que je vous joins ci-dessous.

 

Une pratique courante, souvent signe d'amusement, et pourtant...observons et réfléchissons à ce que cela peut faire aux enfants...

 

Il est tout de même question du respect du corps, ainsi que de la place de l'enfant dans ces "jeux". En effet, il a peu de possibilité d'exprimer son désaccord ou son mal-être, puisque les réactions de rire sont interprétées de fait comme un signe de consentement et d'amusement.

 

Sans dramatiser, ni stigmatiser ces pratiques, il est souhaitable cependant de limiter ces jeux qui sont source d'excitation nerveuse, et conduisent souvent l'enfant dans des états qu'il ne parvient pas/plus à contrôler...

 

A méditer !

 

La petite bête qui monte, qui monte...Qui n'a pas fait ou vécu des chatouilles imposées sans possibilité de les arrêter ?
Les chatouilles ne sont pas en effet toujours source de plaisir. Elles peuvent devenir la cause de souffrance sans que l'enfant, et a fortiori le bébé, ne puissent manifester sa gêne. Rappelons que les chatouilles ont été pendant pendant de nombreux siècles, une torture aux quatre coins du monde. Un biologiste rappelle dans un article du New York Times, que les chatouilles peuvent provoquer rires, chair de poule, contractions musculaires involontaires, et être associés pourtant à une grande souffrance.

Les chatouilles...pas si agréables parfois.

Publié le 4 Juillet 2017

Bonjour,

 

Ci-dessous, un article assorti d'une vidéo (en bas de l'article), qui nous sont transmis par notre collègue animatrice du RAM de La Gauthière à Clermont-Ferrand (que nous remercions au passage).

L'une de ses stagiaires, éducatrice de jeunes enfants, qui rédige un mémoire à propos de la prévention et des risques liés aux écrans, a déniché ce lien, et notre collègue le partage avec nous.

 

A notre tour, nous avons souhaité partager ce document, qui s'adresse tant aux familles qu'aux professionnel.le.s de l'enfance.

 

Dans une vidéo d'environ 20mn, une médecin de PMI s'exprime très clairement sur les dangers liés à la surexposition aux écrans des jeunes enfants .

 

Elle fait notamment le constat de l'explosion de troubles autistiques chez ces derniers, mais aussi de troubles du comportement, de retard de développement. 

Ces troubles sont repérés en consultation de PMI, et très souvent par les enseignants de maternelle.

 

Elle invite à comptabiliser le plus honnêtement possible, les heures pendant lesquelles les petits sont placés, que ce soit de manière passive ou active devant un écran :

  • Téléphone portable (souvent celui des parents et/ou des frères et soeurs)
  •  Télévision (quand est-elle allumée, combien de temps dans la journée...)
  • Consoles en tout genre : Wii, Playsation, Nintendo DS (souvent utilisées par les ainé.e.s...), etc.
  • Ordinateurs et tablettes.
  • Consoles ou ordinateurs "éducatifs" pour enfant/bébé.

 

Or, les enfants en proie aux difficultés énoncées ci-dessus passent en moyenne, pour la plupart, entre 6 et 12h/jour devant un ou des écrans.

 

Oui...entre 6 et 12h par jour...

 

Elle rappelle de manière très claire la façon dont se développe l'intelligence de l'enfant, notamment par la manipulation d'objets et/ou de jouets. Ces manipulations lui donnent des informations sur les propriétés des objets, il acquière donc de nouvelles connaissances sur son environnement réel. Elles l'aident également à comprendre la relation de cause à effet, et à s'adapter à de nouvelles situations (le cube tombe, la balle roule...). C'est ainsi que les connections neuronales s'effectuent...

 

D'autre part, la médecin insiste sur l'importance de la relation, et de l'interaction avec d'autres êtres humains, dans l'acquisition du langage, et démonte ainsi le mythe de ces jouets pseudo-éducatifs...

L'importance du temps passé dehors pour le bien-être de l'enfant est aussi souligné.

 

 Elle explique que l'explosion des objets technologiques et numériques a mutiplié le nombre d'écrans dans les familles, et par conséquent, le risque de surexposition des tout-petits à ces écrans au quotidien.

 

Ce document, clair et accessible, constitue un outil intéressant pour inviter familles et professionnel/le.s à prendre conscience de l'omniprésence des écrans dans le quotidien, mais aussi à comprendre les risques auxquels les très jeunes enfants sont exposés.

 

Bon visionnage ! 

 

 

 

 

 

 

Publié le 24 Mai 2017

Bonjour,

 

Voici quelques photos d'une séance de notre atelier motricité du lundi matin, "La Bougeotte" (qui date déjà de plusieurs semaines...)

 

Ces ateliers permettent aux enfants d'exercer leur grande motricité (les grands mouvements), dans un espace dédié et sécurisé.

 

Du matériel est mis à leur disposition, et ils l'utilisent selon leurs capacités, leurs besoins moteurs, leurs intérêts du moment.

 

Ils peuvent y vivre différentes expériences motrices, qui viendront consolider leur développement moteur. Ainsi, ils prennent conscience de leur corps, grâce aux sensations et aux perceptions que ces expériences leur procurent : équilibre/déséquilibre, gravité...

 

Ces séances sont aussi l'occasion d'interactions entre les enfants, qui sont source de socialisation : s'entraider, attendre son tour, trouver un jeu à deux...

L'émulation, c'est à dire le fait de se trouver influencé positivement par l'autre, tient aussi une place importante. Certains enfants vont tenter des expériences parce que ce que fait un autre enfant leur en aura donné l'envie.

 

N'oublions pas les assistantes maternelles, qui accompagnent les enfants dans leurs découvertes ! Elles peuvent observer, mettre des mots sur les expériences tentées par les petits, approuver les efforts et/ou la persévérance dont ces derniers font preuve pour "réussir" une action. La sur-stimulation est à éviter, au profit d'un respect de leurs capacités et de leurs désirs de faire.

 

A bientôt !

Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !
Des images de La Bougeotte !

Publié le 3 Mai 2017

Bonjour,

 

Ci-dessous, un article concernant ce que l'on appelle la "néophobie alimentaire".

Il s'agit d'une période durant laquelle le jeune enfant va éprouver des difficultés, voire un refus, face à des aliments nouveaux...

Cette attitude trouve son origine dans nos instincts ancestraux de mammifères. Elle serait une façon de se protéger d'un éventuel empoisonnement .

Cette période, assez commune, suscite de nombreuses questions et/ou inquiétudes de la part des professionnel.le.s et des parents.

L'article propose quelques clés de compréhension, ainsi que des astuces afin de traverser au mieux cette étape, et de continuer, malgré tout, à faire du repas un moment de plaisir.

 

Bonne lecture !

Publié le 28 Avril 2017

Bonjour,                                                                                                    

Lundi 1er mai, jour férié, le RAM sera fermé.

Mardi 2 mai, on se retrouve à la médiathèque d'Issoire à partir de 10h. N'hésitez pas à venir nous rejoindre pour passer un moment de lecture agréable et convivial. (il n'y a pas d'atelier d'éveil au RAM).

Mardi 2 mai à partir de 20h00 dans les locaux du RAM : atelier "préparation du spectacle" pour celles qui participent.

Jeudi 4 mai à 20h00 : atelier EP1, avis aux assistantes maternelles inscrites.

L'intervenante Marie-France DURAND vous accueillera dans nos locaux du RAM à 20h00, afin de vous rappeler et de vous entrainer à effectuer les gestes attendus, dans le cadre de l'Epreuve Professionnel 1 du CAP Petite Enfance. L'ensemble du matériel nécessaire sera mis à disposition par le RAM.

Bon week-end à vous.

A bientôt

           

Résultat de recherche d'images pour "images muguet"

     

 

Publié le 10 Avril 2017

Bonjour,

 

Une formation IPERIA, d'une durée de 24 heures est organisée par le RAM de Sauxillanges, le vendredi 12 mai, le samedi 13 mai et le vendredi 19 mai 2017, à la salle des prairies située à coté du gymnase (route des prairies) sur  "Favoriser la bientraitance envers les enfants" (réf : MIBE2017)

Cette formation vous permettra de/d' :

  • Connaître la notion de maltraitance et les obligations légales en découlant
  • Identifier les différents types de violences
  • Trouver les bons interlocuteurs pour enisager un signalement

L'objectif étant, de favoriser la bientraitance dans une démarche de qualité professionnelle.

Si vous êtes intéressées par cette formation, contactez nous le plus rapidement possible, étant donné que l'ensemble des dossiers d'inscription devront être transmis à la fin de la semaine.

Coordonnées du RAM d'Issoire : 04 73 71 96 11

Coordonnées du RAM de Sauxillanges: 04 73 96 37 62  

 

Bonne journée et à bientôt.

 

Publié le 5 Avril 2017

Bonjour,

 

Nous entendons beaucoup parler de bienveillance dans les milieux de l'éducation : éducation bienveillante, autorité bienveillante, communication bienveillante, etc.

 

Mais comment pourrions-nous mieux définir ce terme de bienveillance ? Comment mettre en pratique cette bienveillance au quotidien, que ce soit avec des enfants, ou des adultes ?

Voici une tentative de définition, inspirée de différents dictionnaires :

 

Il s'agit de faire preuve de compréhension et d'indulgence envers l'autre, en essayant de viser le bien et le bonheur de chacun.e.

Mais sans doute cette définition ne suffit-elle pas...

 

La bienveillance serait, en quelque sorte une manière d'être, un état d'esprit qui nécessite souvent de se travailler.

 

En effet, nous percevons plus facilement le négatif. Etre bienveillant suppose donc de changer cela, et de s'attacher au positif.

Pour cela, nous pouvons relativiser ce que nous n'apprécions pas, ou ce que nous ressentons de négatif chez quelqu'un (adulte ou enfant), ou dans une situation.

Ensuite, nous pouvons regarder ou imaginer ce que la personne (adulte ou enfant) ou la situation peut avoir de positif, et s'y attacher le plus possible.

 

Cela veut dire aussi que nous considérons l'autre comme un.e partenaire, et pas comme un.e rival.e. Si nous pensons profondément qu'il-elle peut être un.e partenaire, cela va changer notre manière d'agir avec lui ou elle. Ainsi, nous allons lui donner les moyens de devenir ce.tte partenaire, car lui-elle-même va changer sa manière de fonctionner.

C'est particulièrement vrai avec les enfants. Les approches coopératives, autrement appelées "gagnant-gagnant", c'est à dire qui ne sont pas basées sur des luttes de pouvoir ou des rapports de force, offrent des possibilités d'être dans une relation bienveillante avec l'enfant.

 

Pour cela, il faut apprendre à lâcher prise sur nos habitudes...mais cela ne veut pas dire que tout est permis. La bienveillance se pratique aussi dans l'autorité. Nous pouvons faire preuve de "compréhension et d'indulgence", et viser "le bien et le bonheur" de l'enfant dans l'exercice de notre autorité.

 

Il est possible de poser des interdits, dire non à enfant, intervenir dans une situation de conflit entre enfants, de manière bienveillante.

Par exemple, lorsque nous mettons des mots justes sur une situation, en évitant d'avoir des paroles blessantes, nous sommes bienveillant.e.

Lorsque nous ne prêtons pas des intentions négatives à l'enfant, mais que nous prenons le temps de comprendre la situation, nous agissons de manière bienveillante à l'égard de l'enfant.

Et si ensuite nous intervenons de manière réfléchie (et pas de manière "réflexe") et adaptée (à l'âge, aux capacités intellectuelles de l'enfant, au niveau de gravité de la situation ou de l'acte) si nécessaire, là encore, notre posture est bienveillante.

 

Cela suppose de travailler nos capacités d'écoute active, d'observation, car ce sont des aides pour analyser plus finement des situations ou des comportements. Cela permet de prendre du recul, de mettre à distance nos émotions et de faire preuve de davantage de neutralité et de lucidité dans nos relations, que ce soit avec des enfants ou avec des adultes.

 

La bienveillance va s'ancrer dans le respect, dans la confiance que l'on a dans l'autre et dans ses capacités.

 

Je rajouterais que la bienveillance a un effet "papillon" comme on dit ! Plus on est traité.e avec bienveillance par les autres, plus on va l'être soi-même avec les autres...et vice-versa !

 

Pour conclure, je dirai que la bienveillance, c'est quelque chose de profondément authentique. On sait quand on l'est, mais aussi quand on l'est moins !

A méditer !

 

Belle journée !

 

 

 

Qu'est-ce que la bienveillance ?

Publié le 4 Avril 2017

Bonjour,

 

Ce matin, c'était notre sortie mensuelle à la médiathèque René Char à Issoire.

C'est l'occasion pour les assistantes maternelles, les enfants et les animatrices du RAM de se retrouver pour un temps partagé autour des livres.

L'équipe en profite pour faire une petite sélection d'albums à rapporter au RAM afin de les lire avec les enfants lors des ateliers d'éveil.

Voici ci-dessous notre sélection du jour, à venir découvrir au RAM !

Les liens sont ceux des éditeurs ou de sites spécialisés en albums pour enfant.

Pour vous mettre en appétit...de lecture !

 

A bientôt !